en keyboard_arrow_down
keyboard_arrow_left See all news

Recent News

Association de la Sommellerie Internationale
/ 20 Oct, 2021
keyboard_arrow_left See all news

[Interview] Embracing the digital wine world: why and what for ?

(Version FR en dessous de la version EN)

Interview with Anaïs Egré, Marketing & Communications Director at Vinexposium.

ASI: 2021 saw Wine Paris & Vinexpo Paris hosted on your Vinexposium Connect digital portal. While the global pandemic was undoubtedly an instigator of the decision to go digital was it the only reason/rationale for exploring digital events/communications in a larger way. Was the move to digital in any way part of longer strategy?

Anaïs: Vinexposium, born from the union of Vinexpo and the wine & spirits division of Comexposium in 2020, has inherited both companies’ digital ambition and vision. A year ago, we were far from starting ex-nihilo from a digital perspective as the exhibition industry had already started its digitalization over the past decades, aiming at optimizing the customer journey as well as communicating in the most efficient ways. As an event-organizer, this is in our DNA to go with the flow, to follow the trends, to innovate, to anticipate what’s coming and to enrich, year after year, event after event, our services and communications. Besides, we could only integrate the exponential digital ecosystem as it was getting available.

More importantly, what drives us on a daily basis, and what has always driven our development, are our clients, our community and how we can serve them best. 25-30 years ago, major innovations were taking place onsite, during our events, and very little space was available before and after our events. Today, we spend at least as much time and resources on fueling our community before and after the events as well as during the events, and the digital tools and ecosystem leverage our potential of interactions all year long.

With the pandemic, we’ve faced a harsh context and unknown challenges. And looking at it from a positive perspective, it’s been an accelerator in terms of further digital developments as this was the only way for us to keep on moving forward despite the impossibility of running our physical events as planned. When we were at the cross point of building the long-term strategy of the newborn Vinexposium and had to think out of the box to build alternatives to our physical events, we came back to the core of our business: our clients and community. It became obvious that it was an opportunity for us to integrate our booming digital features as a brick of an ambitious and visionary Vinexposium’s long-term strategy. Thus began the epic of our digital portal as a key leverage to enhance our support to the development of trade and business in the wine & spirits industry by increasing the performance of our physical events and by offering additional 365 days a year services and contents.

ASI: Now that you have experienced hosting digital events, what have you learned? How will you apply these key learnings to future digital or even your in-person events?

Anaïs: These past months, we’ve hosted 3 digital events on our portal: Vinexpo Shanghai goes digital in October 2020, Women & Wine on March 8, 2021 and Wine Paris & Vinexpo Paris goes digital in June 2021. We’ve also launched specific talks, webinars and contents available on Vinexposium Connect with a constant leitmotiv: supporting and developing useful services and contents at a time of major uncertainties and upheavals to proactively contribute, at our level, to the wine & spirits industry’s quick adaptation and bouncing back.

In terms of learning, there were plenty of them… I’d say that the most important (and comforting!) one has been to measure how vital our physical events are to the industry. We have received a lot of support from all sides and very interesting insights about what was missing. It clearly results that sharing moments, tasting, chatting, networking, doing good business cannot be fully replaced virtually. We’ve all missed social interactions as individuals, and this has been exacerbated within our industry where conviviality and tasting are fundamental pillars.

More specifically, running digital events requires to adapt everything as no one acts the same way when connecting online in comparison with a physical participation or visit. We usually do not have much time and have plenty of alternatives online, one can also possibly be doing something else at the same time, etc. Therefore, this is quite demanding from both a technical and a marketing standpoint.

I’d highlight the three following best practices as key to success when bringing your clients and community online:

  • Focus on the quality and simplicity of your digital infrastructure. Make sure one can connect at every time from everywhere in the world (even in China!) save time and easily get what is expected. At Vinexposium, we’ve launched a first version of our digital portal in October 2020 for Vinexpo Shanghai goes digital, have improved it in June 2021 for Wine Paris & Vinexpo Paris goes digital and we will be launching a brand-new version in a few days…
  • More than ever, stick and listen to your audience! Make sure that the services and contents offered answer their current and fundamental needs, whether they are eager to entertain, looking for inspiration, in search for bold information, or anxious for new business leads, get to it. At Vinexposium, we surveyed our communities of producers and buyers and designed our offer with distinct features for instance. We listen to them as much as we can and on a daily basis and request feedback and insights from them to adapt our offer accordingly.
  • Bring something new and (very) exciting! Make sure that your digital event or session is more attractive than anything else (whether it is posting stories on Instagram, cooking or babysitting, scheduling a meeting at the same time or, worse, participating in another digital events). At Vinexposium, we are designing our digital content with more attention than ever combining exclusive and new information, high-value and trendy subjects, bold and charismatic speakers as well as attractive and diversified formats.

All of this has been a great playing, experimentation and learning field to work closely together with our community, to keep our clients at the heart of our development and to rethink and boost our services and contents. And whether working on physical or digital events, our compass will remain the insights and feedback from the market as well as the evolution of the engagement and satisfaction of our clients and community.

ASI: Now that we see the end of the pandemic – or at least a world with better control over the pandemic – that will allow us to attend conferences and other in-person events, will digital experiences continue to be an important part of your communications and events strategies?

Anaïs: We obviously look forward to our next physical events and to welcoming you all back in Shanghai, Paris, New York, Hong Kong, etc. At this important time of recovery, our digital portal will be further developed to enhance our physical events performances and echo within the industry before, during and after the events but will also provide specific features 365 days a year.

For instance, a producer participating in Wine Paris & Vinexpo Paris in February 2022 can get a preferential access to our digital portal during the event with a dedicated visibility, customizable matchmaking options, a pre-scheduled onsite and/or online meeting agenda with a chat to prepare and easily follow-up on its meetings afterwards, and this can be extended 365 days a year. Same mechanism for a buyer visiting Wine Paris & Vinexpo Paris, with dedicated and specific options.

And of course, we will share some of our keynotes, conferences, round tables and masterclasses taking place at our physical events on our digital portal as well, adapting the format accordingly. Besides, as soon as February 2022 during Wine Paris & Vinexpo Paris where, in addition to our onsite program, we will produce digital content for Vinexposium Connect with exclusive subjects and key international speakers participating to this physical event.

Our digital portal is a powerful engine to better serve the wine & spirits industry, upgrading our physical events efficiency and extending our presence all year long.

ASI: Vinexposium has had prominent sommeliers such as Marc Almert and other former ASI Best Sommeliers of the World participating in various functions. How do you see sommeliers continuing to participate with Vinexposium and its events in the future?

Anaïs: We are very attached to the international community of sommeliers; they are very valuable professionals in terms of education, inspiration and in terms of business within the wine & spirits industry. And beyond, as they are a key driver and influencer towards the final consumers.

For many wine & spirits brands and producers, getting distribution in restaurants and meeting sommeliers is a key objective of their participation in our events. They consider it as one of the best opportunities to educate, promote their savoir faire and better sell their products to the final consumers. Thus, one of our priorities is to create as much meetings and exchanges as possible between sommeliers in their great diversity and producers/brands during our physical events.

Moreover, we’ve been partners of the ASI for quite a long time now. This is one of our historical and most important partnership on the buyers/influencers side within the group as very few professions have managed or have the chance to have such a powerful inter-trade representation. We are working with the ASI and the Best Sommeliers of the World all year long, pursuing two main objectives:

  • Support this international and demanding association as well as the valorization of the profession of sommelier within our ecosystem
  • Promote and share valuable and inspiring knowledge through high-quality masterclasses, contents and events run by the Best Sommeliers of the World to our BtoB and BtoC community worldwide

From what I’ve seen, all sessions run by one or several Best Sommeliers of the World, whether promoted onsite or online, are a huge success! Their solid reputation as well as high visibility is obviously very attractive. And, in addition to this, whether working on a highly advanced masterclass, making a selection of wines or creating a new event, such as the Vinexpo Challenge launched in 2015, the subject or concept is consistent, ready well in advance so that we can communicate about it. The session is prepared and orchestrated and the live performance goes perfectly well. They gather all the ingredients to a successful session! For instance, Marc Almert – Best Sommeliers of the World 2019 – has been regularly working with us these past years on various sessions and contents and it’s been a great pleasure, a real comfort and some of our top-sessions/contents in terms of performances.

The opportunities and synergies between us are endless and totally win-win.

ASI: What do you think the future is for sommeliers in the digital landscape? Will sommeliers need to become digital communicators to support their brands, their restaurants and have their voice heard in the wine world?

Anaïs: Well, from what I can see, all or part of the sommeliers along with their brands and restaurants have already joined the digital landscape, in particular through social media such as Instagram or Facebook. And, since the pandemic, I noticed an increasing presence of this community with bolder and regular contents. Some of them finally took the stage and the chair of ambassador of wine & spirits knowledge towards the community of wine lovers, which is a very good news!

Nevertheless, there is a big room for improvement and a real space to reach the sommeliers and sommellerie awareness. The sommeliers have everything in hand to transform into stars and to embark the wine & spirits industry into this dynamic with a growing attention from a larger audience. The food and gastronomy universe has done a fantastic job putting their starred chefs into the spotlight, putting on stage charismatic and inspiring personalities, and organizing the transfer of their knowledge and passion to a large audience through all possible communication channels, not only but including the digital ecosystem. The creation of the Bocuse d’Or in 1987 certainly symbolizes the start of the (r)evolution of the sector. Social networks and digitalization have accelerated the change and enlarged the influence of both three-stars chefs but also of the new wave of young chefs which have gained an amazing popularity. It has taken them 20-30 years but it is one of the most attractive, inspiring and bankable sectors today. Food has never been so trendy!

Wine & spirits have a similar potential and sommeliers, along with winemakers and chefs, are a treasured channel for our own (r)evolution. Thanks to their demanding training program and field experiences, sommeliers are well prepared to be on stage and to share their knowledge in a qualitative and inspiring way. And the digital landscape provides them with powerful tools in terms of formats and channels to spread out the message towards today and tomorrow’s wine professionals and wine lovers.

ASI: What’s next for Vinexpo in terms of digital events/communications?

Anaïs: To be franck, we are very excited at the idea of opening physical events again! We have a very exciting and dense calendar from Shanghai to New York, stopping by Paris, Hong Kong, New York, Bordeaux, Amsterdam and New Delhi.

And, with our physical events now poised to resume, we are all-set to offer an augmented digital experience to our trade community across the globe. In a few days, we will be announcing the launch of our new version of Vinexposium Connect with new functionalities (marketplace, networking and matchmaking tools…) designed to increase business opportunities during our physical events and beyond.

At this occasion, we are putting all our webinars and talks available on-demand for free on our portal and will release new CEO Talks and Women Talks. We are also working on a digital event dedicated to a wine region, probably the first of many to come, which might take place this autumn. More to come… And we will of course follow the rhythm of our dense events calendar (available here: www.vinexposium.com) with intense promotion plans, dedicated programs and augmented functionalities to boost the performance and the echo towards our community around the globe.


About Anaïs Egre

Anaïs started her career in the wine & spirits over 15 years ago and has since explored many facets of the industry. From the rich universe of Cognac to a vibrant journey into a marketing and design agency, punctuating her path with international experiences and travels around the globe, she has fueled a deep passion and knowledge for the men and women, savoir-faire and marketing challenges specific to the wine & spirits sector. Reuniting her taste for gatherings and for demanding projects, she joined Comexposium in 2014, took the lead of the marketing & communications department of the newly-created wine division in 2018 and orchestrated the launching of Wine Paris in 2019. In 2020, she enlarged her scope to Vinexposium, the newly-born world’s leading organizer of wine and spirits industry professional gatherings, with a portfolio of iconic and recognized events.
 


Interview avec Anaïs Egré, Directrice Marketing & Communication chez Vinexposium
 

ASI : En 2021, Wine Paris et Vinexpo Paris ont été hébergés sur votre portail numérique Vinexposium Connect. Si la pandémie mondiale a sans aucun doute été le déclencheur de la décision de passer au numérique, était-ce la seule raison d’explorer les événements/communications numériques de manière plus large ? Le passage au numérique faisait-il partie d’une stratégie à plus long terme ?

Anaïs : Vinexposium, né de l’union de Vinexpo et du pôle vins & spiritueux de Comexposium en 2020, a hérité de l’ambition et de la vision numérique des deux entreprises. Il y a un an, nous étions loin de démarrer ex-nihilo d’un point de vue numérique car le secteur des salons avait déjà entamé sa digitalisation au cours des dernières décennies, visant à optimiser le parcours client ainsi qu’à communiquer de la manière la plus efficace. En tant qu’organisateur d’événements, c’est dans notre ADN de suivre le courant, de suivre les tendances, d’innover, d’anticiper et d’enrichir, année après année, événement après événement, nos services et notre communication. D’ailleurs, nous ne pouvions intégrer l’écosystème numérique exponentiel qu’au fur et à mesure de sa disponibilité.

Mais surtout, ce qui nous anime au quotidien, et qui a toujours été le moteur de notre développement, ce sont nos clients, notre communauté et la manière dont nous pouvons les servir au mieux. Il y a 25-30 ans, les innovations majeures se faisaient sur place, pendant nos événements, et très peu d’espace était disponible avant et après nos événements. Aujourd’hui, nous consacrons au moins autant de temps et de ressources à nourrir notre communauté avant et après, ainsi que pendant les événements, et les outils et l’écosystème numériques exploitent notre potentiel d’interactions tout au long de l’année.

Avec la pandémie, nous avons été confrontés à un contexte difficile et à des défis inconnus. D’un point de vue positif, cela a été un accélérateur de développement numérique, car c’était le seul moyen pour nous de continuer à avancer malgré l’impossibilité d’organiser nos événements physiques comme prévu. Lorsque nous nous sommes trouvés à la croisée des chemins pour élaborer la stratégie à long terme du nouveau Vinexposium et que nous avons dû sortir des sentiers battus pour créer des alternatives à nos événements physiques, nous sommes revenus au cœur de notre activité : nos clients et notre communauté. Il est devenu évident que c’était une opportunité pour nous d’intégrer nos fonctionnalités numériques en plein essor comme ajouter une pierre à la stratégie à long terme d’un Vinexposium ambitieux et visionnaire. C’est ainsi qu’a commencé l’épopée de notre portail numérique comme levier clé pour renforcer notre soutien au développement du commerce et des affaires dans le secteur des vins et spiritueux en augmentant la performance de nos événements physiques et en offrant des services et contenus supplémentaires 365 jours par an.

ASI : Maintenant que vous avez l’expérience de l’organisation d’évènements numériques, qu’avez-vous appris ? Comment allez-vous appliquer ces enseignements clés à vos futurs événements numériques ou même à vos événements en présentiel ?

Anaïs : Ces derniers mois, nous avons accueilli 3 événements numériques sur notre portail : Vinexpo Shanghai goes digital en octobre 2020, Women & Wine le 8 mars 2021 et Wine Paris & Vinexpo Paris goes digital en juin 2021. Nous avons également lancé des conférences, webinaires et contenus spécifiques disponibles sur Vinexposium Connect avec un leitmotiv constant : soutenir et développer des services et contenus utiles en cette période d’incertitudes et de bouleversements majeurs pour contribuer de manière proactive, à notre niveau, à l’adaptation rapide et au rebond de l’industrie des vins et spiritueux.

En termes d’apprentissage, il y en a eu beaucoup… Je dirais que le plus important (et réconfortant !) a été de mesurer à quel point nos événements physiques sont vitaux pour le secteur. Nous avons reçu beaucoup de soutien de toutes parts et des indications très intéressantes sur ce qui manquait. Il en ressort clairement que le partage de moments, la dégustation, le bavardage, le réseautage, les bonnes affaires ne peuvent être entièrement remplacés virtuellement. Les interactions sociales nous ont toutes manqué en tant qu’individus, et cela a été exacerbé dans notre secteur où la convivialité et la dégustation sont des piliers fondamentaux.

Plus spécifiquement, l’organisation d’événements numériques nécessite de tout adapter car personne n’agit de la même manière lors d’une connexion en ligne par rapport à une participation ou une visite physique. Nous n’avons généralement pas beaucoup de temps et avons beaucoup d’alternatives en ligne, on peut aussi faire autre chose en même temps, etc. C’est donc assez exigeant, tant du point de vue technique que du point de vue marketing.

J’aimerais souligner que les trois meilleures pratiques suivantes sont la clé du succès pour amener vos clients et votre communauté en ligne :

  • Concentrez-vous sur la qualité et la simplicité de votre infrastructure numérique. Assurez-vous que l’on puisse se connecter à tout moment de n’importe où dans le monde (même en Chine !), gagner du temps et obtenir facilement ce que l’on attend. A Vinexposium, nous avons lancé une première version de notre portail digital en octobre 2020 pour Vinexpo Shanghai goes digital, nous l’avons amélioré en juin 2021 pour Wine Paris & Vinexpo Paris goes digital et nous allons lancer une toute nouvelle version dans quelques jours…
  • Plus que jamais, restez à l’écoute de votre public ! Assurez-vous que les services et les contenus proposés répondent à leurs besoins actuels et fondamentaux, qu’ils soient désireux de se divertir, en quête d’inspiration, à la recherche d’informations audacieuses, ou impatients de trouver de nouveaux débouchés, allez-y ! A Vinexposium, nous avons sondé nos communautés de producteurs et d’acheteurs et conçu notre offre avec des caractéristiques distinctes, par exemple. Nous les écoutons autant que possible, quotidiennement, et nous leur demandons de nous faire part de leurs réactions et de leurs idées pour adapter notre offre en conséquence.
  • Apportez quelque chose de nouveau et de (très) excitant ! Assurez-vous que votre événement ou session numérique est plus attrayant que tout le reste (qu’il s’agisse de poster des stories sur Instagram, de cuisiner ou de faire du baby-sitting, de programmer une réunion au même moment ou, pire, de participer à un autre événement numérique). Chez Vinexposium, nous concevons notre contenu numérique avec plus d’attention que jamais en combinant des informations exclusives et nouvelles, des sujets à forte valeur ajoutée et tendance, des intervenants audacieux et charismatiques ainsi que des formats attractifs et diversifiés.

Tout cela a été un formidable terrain de jeu, d’expérimentation et d’apprentissage pour travailler en étroite collaboration avec notre communauté, pour garder nos clients au cœur de notre développement et pour repenser et dynamiser nos services et nos contenus. Et qu’il s’agisse d’événements physiques ou numériques, notre boussole, ça reste les idées et les réactions du marché ainsi que l’évolution de l’engagement et de la satisfaction de nos clients et de notre communauté.

ASI : Maintenant que nous entrevoyons la fin de la pandémie – ou du moins un monde avec un meilleur contrôle de la pandémie – qui nous permettra d’assister à des conférences et autres événements en personne, les expériences numériques continueront-elles à être une partie importante de vos stratégies de communication et d’événements ?

Anaïs : Nous sommes évidemment impatients de participer à nos prochains événements physiques et de vous accueillir à nouveau à Shanghai, Paris, New York, Hong Kong, etc. En cette période importante de reprise, notre portail numérique sera développé pour renforcer les performances de nos événements physiques et l’écho au sein de la filière avant, pendant et après les événements, mais il offrira également des fonctionnalités spécifiques 365 jours par an.

Par exemple, un producteur participant à Wine Paris & Vinexpo Paris en février 2022 peut bénéficier d’un accès préférentiel à notre portail numérique pendant l’événement avec une visibilité dédiée, des options de mise en relation personnalisables, un agenda de rendez-vous sur place et/ou en ligne préprogrammé avec un chat pour préparer et suivre facilement ses rendez-vous par la suite. Et ceci peut être prolongé 365 jours par an. Même mécanisme pour un acheteur visitant Wine Paris & Vinexpo Paris, avec des options dédiées et spécifiques.

Et bien sûr, nous partagerons certaines de nos keynotes, conférences, tables rondes et masterclasses qui se déroulent lors de nos événements physiques sur notre portail numérique également, en adaptant le format en conséquence. D’ailleurs, dès février 2022, lors de Wine Paris & Vinexpo Paris où, en plus de notre programme sur place, nous produirons du contenu numérique pour Vinexposium Connect avec des sujets exclusifs et des intervenants internationaux clés participant à cet événement physique.

Notre portail numérique est un moteur puissant pour mieux servir le secteur du vin et des spiritueux, améliorant l’efficacité de nos événements physiques et étendant notre présence tout au long de l’année.

ASI : Vinexposium a accueilli d’éminents sommeliers tels que Marc Almert et d’autres anciens Meilleurs Sommeliers du Monde de l’ASI qui ont participé à divers évènements. Comment voyez-vous les sommeliers continuer à participer à Vinexposium et à ses événements à l’avenir ?

Anaïs : Nous sommes très attachés à la communauté internationale des sommeliers ; ce sont des professionnels très précieux en termes d’éducation, d’inspiration et en termes de business au sein du secteur des vins et spiritueux. Et au-delà, car ils sont un moteur et un influenceur clé vers les consommateurs finaux.

Pour de nombreuses marques et producteurs de vins et spiritueux, obtenir une distribution dans les restaurants et rencontrer des sommeliers est un objectif clé de leur participation à nos événements. Ils considèrent que c’est l’une des meilleures opportunités pour éduquer, promouvoir leur savoir-faire et mieux vendre leurs produits aux consommateurs finaux. Ainsi, l’une de nos priorités est de créer un maximum de rencontres et d’échanges entre les sommeliers dans leur grande diversité et les producteurs/marques lors de nos événements physiques.

Par ailleurs, nous sommes partenaires de l’ASI depuis fort longtemps. C’est l’un de nos partenariats historiques et les plus importants du côté des acheteurs/influenceurs au sein du groupe car très peu de professions ont réussi ou ont la chance d’avoir une représentation interprofessionnelle aussi puissante. Nous travaillons avec l’ASI et les Meilleurs Sommeliers du Monde tout au long de l’année, en poursuivant deux objectifs principaux :

  • Soutenir cette association internationale et exigeante ainsi que la valorisation du métier de sommelier au sein de notre écosystème.
  • Promouvoir et partager des connaissances précieuses et inspirantes à travers des masterclasses, des contenus et des événements de qualité, organisés par les Meilleurs Sommeliers du Monde auprès de notre communauté BtoB et BtoC dans le monde entier.

D’après ce que j’ai pu constater, toutes les sessions animées par un ou plusieurs Meilleurs Sommeliers du Monde, qu’elles soient promues sur place ou en ligne, rencontrent un énorme succès ! Leur solide réputation ainsi que leur grande visibilité sont évidemment très attractives. Et, en plus de cela, qu’il s’agisse de travailler sur une masterclass très poussée, de faire une sélection de vins ou de créer un nouvel événement, comme le Challenge Vinexpo lancé en 2015, le sujet ou le concept est cohérent, prêt bien à l’avance pour que nous puissions communiquer dessus. La séance est préparée et orchestrée et le live se déroule parfaitement bien. Ils réunissent tous les ingrédients d’une session réussie ! Par exemple, Marc Almert – Meilleur Sommelier du Monde 2019 – a régulièrement travaillé avec nous ces dernières années sur diverses sessions et contenus et cela a été un grand plaisir, un vrai confort et représenté quelques-unes de nos meilleures sessions en termes de performance.

Les opportunités et les synergies entre nous sont infinies. C’est absolument gagnant-gagnant.

ASI : Quel est, selon vous, l’avenir des sommeliers dans le paysage numérique ? Les sommeliers devront-ils devenir des communicateurs numériques pour soutenir leurs marques, leurs restaurants et faire entendre leur voix dans le monde du vin ?

Anaïs : Eh bien, d’après ce que je peux voir, tout ou partie des sommeliers ainsi que leurs marques et restaurants ont déjà rejoint le paysage numérique, notamment à travers les médias sociaux tels qu’Instagram ou Facebook. Et, depuis la pandémie, j’ai remarqué une présence croissante de cette communauté avec des contenus plus audacieux et réguliers. Certains d’entre eux ont finalement pris la scène et occupé le fauteuil d’ambassadeur de la connaissance du vin et des spiritueux vers la communauté des amateurs de vin, ce qui est une très bonne nouvelle !

Néanmoins, il y a une grande marge de progression et un réel espace pour toucher les sommeliers et la notoriété de la sommellerie. Les sommeliers ont tout en main pour se transformer en stars et embarquer le monde des vins et spiritueux dans cette dynamique avec une attention croissante d’un public plus large. L’univers de l’alimentation et de la gastronomie a fait un travail fantastique en mettant ses chefs étoilés sous les projecteurs, en mettant en scène des personnalités charismatiques et inspirantes, et en organisant le transfert de leurs connaissances et de leur passion à un large public par tous les canaux de communication possibles, y compris l’écosystème numérique. La création du Bocuse d’Or en 1987 symbolise certainement le début de la (r)évolution du secteur. Les réseaux sociaux et la numérisation ont accéléré le changement et élargi l’influence des chefs triplement étoilés, mais aussi de la nouvelle vague de jeunes chefs qui ont acquis une étonnante popularité. Il leur a fallu 20 à 30 ans, mais c’est aujourd’hui l’un des secteurs les plus attrayants, les plus inspirants et les plus rentables. La gastronomie n’a jamais été aussi tendance !

Les vins et spiritueux ont un potentiel similaire et les sommeliers, aux côtés des vignerons et des chefs, sont un canal précieux pour notre propre (r)évolution. Grâce à leur programme de formation exigeant et à leurs expériences sur le terrain, les sommeliers sont bien préparés à monter sur scène et à partager leurs connaissances de manière qualitative et inspirante. Et le paysage numérique leur offre des outils puissants en termes de formats et de canaux pour diffuser le message auprès des professionnels et des amateurs de vin d’aujourd’hui et de demain.

ASI : Quelles sont les prochaines étapes pour Vinexpo en termes d’événements/communications numériques ?

Anaïs : Pour être franche, nous sommes très excités à l’idée d’ouvrir à nouveau des événements physiques ! Nous avons un calendrier très excitant et dense de Shanghai à New York, en passant par Paris, Hong Kong, New York, Bordeaux, Amsterdam et New Delhi.

Et, alors que nos événements physiques sont sur le point de reprendre, nous sommes prêts à offrir une expérience numérique enrichie à notre communauté professionnelle dans le monde entier. Dans quelques jours, nous annoncerons le lancement de notre nouvelle version de Vinexposium Connect avec de nouvelles fonctionnalités (place de marché, outils de réseautage et de mise en relation…) conçues pour accroître les opportunités commerciales pendant nos événements physiques et au-delà.

À cette occasion, nous mettons tous nos webinaires et conférences à disposition gratuitement à la demande sur notre portail et nous lancerons de nouveaux CEO Talks et Women Talks. Nous travaillons également sur un événement numérique consacré à une région viticole, probablement le premier d’une longue série à venir, qui pourrait avoir lieu cet automne. Plus à venir… Et nous suivrons bien sûr le rythme de notre calendrier dense d’événements (disponible ici : www.vinexposium.com) avec des plans de promotion intenses, des programmes dédiés et des fonctionnalités augmentées pour booster la performance et l’écho vers notre communauté autour du globe.


À propos d’Anaïs Egré

Anaïs a commencé sa carrière dans le secteur des vins et spiritueux il y a plus de 15 ans et a depuis exploré de nombreuses facettes de l’industrie. De l’univers riche du Cognac à un parcours vibrant au sein d’une agence de marketing et de design, en ponctuant son parcours d’expériences internationales et de voyages autour du globe, elle a nourri une profonde passion et connaissance des hommes et des femmes, des savoir-faire et des enjeux marketing propres au secteur des vins et spiritueux. Réunissant son goût pour les rassemblements et pour les projets exigeants, elle rejoint Comexposium en 2014, prend la tête du département marketing & communication du pôle vin nouvellement créé en 2018 et orchestre le lancement de Wine Paris en 2019. En 2020, elle élargit son périmètre à Vinexposium, le tout nouveau leader mondial pour l’organisation de rassemblements professionnels de la filière vins et spiritueux, avec un portefeuille d’événements iconiques et reconnus.

Processing. Please wait.
Loading...